Dalbé-Viau, déploie tes ailes vers l'avenir.

Intervention en prévention des toxicomanies

Intervention en prévention des toxicomanies

L’intervention en prévention des toxicomanies « Cumulus »

Tu consommes et tu es insatisfait, tu te poses des questions sur les drogues, leurs effets et leur consommation. Tu t’inquiètes pour des gens autour de toi qui consomment. Tu as envie de t’impliquer dans l’école pour aider à prévenir les toxicomanies (organiser des ateliers, sorties, conférences, pièces de théâtre, jeux, films, …). L’intervenante de Cumulus est là pour t’accompagner dans ce que tu veux faire.

Les services de Cumulus s’adressent aussi aux parents qui se posent des questions par rapport aux drogues et à la toxicomanie ou qui sont préoccupés par ces questions.

Katiana Dorvilus et Marie-Ève Lavigne

katiana.dovilus@projetcumulus.ca et marieeve.lavigne@projetcumulus.ca
Local B-201
514 855-4232, 6381 ou 438 827-1426

Cumulus est un organisme communautaire de Lachine travaillant en prévention des toxicomanies depuis 1995. Il est spécialisé dans le milieu scolaire afin de soutenir les intervenants dans le développement et la mise en place de stratégies afin de prévenir l’usage inapproprié de substances psychoactives chez les jeunes. Ces stratégies d’intervention visent à leur permettre de faire des choix sains et éclairés quant à la consommation de drogues, à développer leurs habiletés personnelles et sociales ainsi qu’à transmettre des informations justes et objectives sur les psychotropes.

L’approche préconisée par l’organisme est celle de la gestion expérientielle. Elle a pour objectif de permettre aux jeunes de réfléchir à la meilleure façon de vivre leurs expériences afin de maximiser le plaisir et de minimiser la souffrance tout en respectant leurs limites, tant physiques que  psychologiques. En ayant le sentiment que les intervenantes acceptent la dimension de plaisir dans leurs expériences, les jeunes confient ensuite plus facilement la partie douleur-souffrance de ces dernières.

Dans une perspective d’approche globale centrée sur le jeune, les intervenants de Cumulus travaillent toujours en complémentarité avec les partenaires afin de transmettre un message juste et unique aux jeunes dans le but d’assurer une cohérence des actions mises en place dans les milieux.

Travail de milieu

Le projet de Cumulus concernant le travail de milieu en prévention de la consommation des drogues se réalise dans trois quartiers ciblés de l’arrondissement de Lachine soit Duff-Court, Lachine-Est et Saint-Pierre. Il se fait en concertation avec le Coviq, la maison des jeunes l’Escalier ainsi que la Caserne des jeunes. Par ce travail, l’intervenante assure une présence au quotidien dans les milieux fréquentés par les jeunes. Elle propose un accompagnement individuel, un service de référence et de l’information aux jeunes ainsi qu’à leurs parents. Grâce à cette implication sur le terrain, l’intervenante établit des liens significatifs avec les gens des différents quartiers. Son travail se poursuit dans le cadre de Dalbé-Viau puisqu’il s’agit de l’école fréquentée par la majorité de ces jeunes.

Les intervenantes de Cumulus assurent une présence régulière dans l’école afin d’effectuer de la prévention, du dépistage, du suivi personnalisé et de l’accompagnement pour les jeunes dans le besoin. Chaque année, des kiosques sont animés durant les pauses du dîner et des projets sont faits en collaboration avec l’équipe-école ainsi que les jeunes. Des ateliers sont aussi offerts dans tous les groupes des divers niveaux. Ces derniers abordent les thématiques suivantes :

Atelier secondaire 1 – Le tableau des drogues

L’objectif de cet atelier est de développer un langage commun avec les élèves au sujet des psychotropes. La loi de l’effet (E=SIC) ainsi que les concepts de dépendance, de tolérance et de récupération sont abordés.

Atelier secondaire 2 – La gestion des plaisirs

Cet atelier aborde la notion de plaisir. Les trois lois (réciprocité, intensité et désensibilisation) ainsi que la loi du plaisir (P=AIC) sont abordées dans le but de sensibiliser les jeunes au fait que pour tout plaisir, il y aura une récupération. Des trucs afin d’éviter la désensibilisation (gestion des plaisirs) sont explorés à la fin de l’atelier.

Atelier secondaire 3 – Le cycle de l’assuétude

Cet atelier expose le modèle de l’assuétude élaboré par M. Stanton Peel. À l’aide d’activités expérientielles, les étapes de la dépendance psychologique sont expliqués afin qu’ils puissent les reconnaître et ainsi éviter d’y vivre la panique. À la toute fin, les ressources existantes pouvant les aider à s’en sortir sont présentées.

Atelier secondaire 4 – Les drogues et la sexualité

Cet atelier, bâtit sous forme d’un jeu d’équipe, vise à démystifier certaines croyances et à sensibiliser les jeunes aux risques des relations sexuelles sous l’influence de drogues. De plus, les drogues endogènes sont abordées puisqu’elles agissent lors d’une relation sexuelle.

Atelier secondaire 5 – L’après-bal

Ce dernier atelier aborde la gestion expérientielle en lien avec le bal des finissants.  Pour ce faire, une révision du tableau des drogues est accompagnée de conseils pertinents en réduction des méfaits.  Aussi, de l’information pour une meilleure gestion de la consommation est offerte ainsi que des conseils sur ce qu’il faut faire en cas d’intoxication.

Il s’agit d’un programme de 5 ateliers visant à prévenir chez les jeunes un mode de vie indésirable axé sur la surconsommation de substances psychotropes ou sur toute autre forme d’assuétude (dépendance psychologique). Il les amène à évaluer leur satisfaction quant à leur mode de vie actuel et à faire des choix correspondant à la manière dont ils voudraient vivre leur vie, le plus heureusement possible.

Il s’agit d’un projet ayant pour objectif de prévenir la consommation abusive de drogues chez les jeunes âgés entre 14 et 17 ans en leur offrant des alternatives à la consommation. L’implication dans ce projet renforce les facteurs de protection et favorise l’acquisition de saines habitudes de vie chez les participants. En effet, le projet vise à :

  •    Amener les jeunes à côtoyer des adultes significatifs adoptant des comportements positifs;
  •    Approfondir les habiletés et les connaissances culturelles;
  •    Favoriser l’estime de soi;
  •    Développer la persévérance;
  •    Améliorer les habiletés des jeunes à communiquer et à s’exprimer;
  •    Réduire l’isolement et l’oisiveté des jeunes en proposant des jeux en équipe.

Ce projet cible les jeunes à risque de décrochage scolaire et/ou social, d’une baisse de motivation, d’isolement ou de difficultés d’apprentissage. Le groupe de participants est donc choisi en collaboration avec la direction et les membres du personnel des milieux impliqués.