Dalbé-Viau, déploie tes ailes vers l'avenir.

Histoire

Les membres de la Commission scolaire de Lachine constatent que la vieille école Savaria bâtie en 1906 commence à se détériorer dangereusement et qu’il faudrait songer à une autre école pour les filles. Le 14 mars 1961, ils proposent à la Communauté des Soeurs de Sainte-Anne l’achat d’un terrain de leur vaste propriété. À l’origine, ils voulaient acquérir un terrain pour cette nouvelle école de filles, au sud de la rue Provost, près de la 25e avenue, terrain de l’ancien poste des aviateurs.

001En septembre 1961, ce terrain avait été acheté par la Commission scolaire. Celle-ci demande au Département de l’Instruction publique, la permission de faire préparer des esquisses et des devis pour une école secondaire de filles de 25 classes.

Après études, les commissaires font une seconde demande au Département de l’Instruction publique pour donner suite à l’offre d’achat du terrain sur la rue Provost, entre la 17e avenue et l’arrière des lots de la 14e avenue appartenant aux Soeurs de Sainte-Anne afin d’aménager une nouvelle école secondaire pour les filles de langue française et qu’on procède à la préparation d’esquisses et de devis préliminaires. En mai 1962, l’approbation de Québec est transmise aux commissaires pour l’achat du terrain; l’architecte Paul-M. Lemieux est proposé pour la préparation des plans et devis.

Par résolution du 25 juin 1963, on nommera cette nouvelle école: « école secondaire Dalbé-Viau » pour les raisons suivantes: Monsieur Dalbé Viau fut un architecte éminent qui traça les plans des écoles Savaria (1906) et Piché (1916), de la Commission scolaire de la Cité de Lachine et des écoles Provost (1913) et St-Sacrement (1919), de la Commission Scolaire Très-Saint-Sacrement. Il conçut également les plans de l’Hôtel de Ville de la Cité de Lachine (1916) et de l’église des Saints-Anges (1919). Monsieur Viau fut marguillier de la paroisse des Saints-Anges, échevin et maire de la Cité de Lachine (1925-1933). Il fut l’un des fondateurs du Conseil Local 1776 des Chevaliers de Colomb. Lors de son décès en août 1938, il était membre de la Commission scolaire de la Cité de Lachine.

002En vue de la construction d’une école polyvalente, une offre d’achat est faite à la Communauté des Soeurs de Sainte-Anne en octobre 1971 pour le terrain adjacent à l’école Dalbé-Viau.Les commissaires prévoient une piscine et un gymnase pour la future polyvalente. Des pourparlers s’établissent en décembre 1971 avec la Cité de Lachine relativement à la construction d’un aréna. Malheureusement, ce dernier projet ne fut jamais exécuté, aucune attente n’étant intervenue entre les deux autorités. On songeait aussi à un auditorium qui serait rattaché au complexe polyvalent; ce projet, lui non plus, n’a jamais été réalisé.

C’est en 1973 que les commissaires lancent un appel d’offres pour les travaux d’agrandissement de l’école polyvalente. Les premiers élèves de la polyvalente commencent à y suivre leurs cours en septembre 1975. Les options commerciales et techniques ayant été transférées progressivement au secteur de l’éducation des adultes, la polyvalente perd ce titre en 1993 et redevient l’ÉCOLE SECONDAIRE DALBÉ-VIAU.